Anderson Paak a totalement répondu à mes attentes de la semaine dernière. Ainsi que Naomi Shelton & The Gospel Queens mardi soir. Deux superbes concerts qui ont participé à ma remise en forme des derniers jours. À chaque fois, un public affamé et prêt à en découdre avec les artistes qu'il est venu soutenir, une ambiance chaleureuse et festive donc. Anderson Paak sera, à coup sûr, La révélation de l'année. Naomi Shelton a confirmé, par son incroyable présence et sa voix formidable, que c'est une grande dame du gospel. En causant avec l'un de ses musiciens, on a appris que madame Shelton se produisait, à New York, dans des clubs plutôt rock, principalement un public blanc de quarantenaires, alors que le gospel appartiendrait plutôt à la communauté noire. L'Amérique post-raciale souhaitée par Obama a tout son avenir devant elle. Autant aux USA que de ce côté-ci de la grande flaque. Je me suis souvent fait la réflexion, en le regrettant, que mes soirées attirent assez peu de bronzés alors qu'elles sont un reflet fidèle de la culture musicale noire des cinquante dernières années. Et je me félicite du changement, à ce niveau, constaté depuis quelques saisons.

La Soul Night du Soul Inn de ce weekend, avec trois collectionneurs patentés, a fait, elle aussi, l'effet d'un gueuleton. Un vrai festin. Que de la soul, rare, inconnue (de moi, au moins), un bon son, que du plaisir. Et l'envie d'acquérir quelques-uns des disques entendus ce soir-là, afin d'étoffer ma sélection dans le genre. Moyennant un budget équivalent au PIB du Burkina Faso, ça devrait pouvoir le faire, enrichir mes étagères, et m'appauvrir en matière financière.

DJ Grazzhoppa, notre légende à nous, s'est fendu d'un mix en hommage à Maurice White, le défunt leader de Earth Wind & Fire, dont je vous parlais la semaine dernière. Comme d'habitude, avec Grazz, c'est hyper-technique autant que musical.

M'ont bien plu cette semaine:

Four Tet X Champion:

Romperayo:

Jimi Tenor:

Riccio:

Pour une fois que c'est à moi qu'on pose des questions, je m'y suis plié avec grand plaisir. À l'invitation des gens de Cloud Funk, je parle de mon rapport au disque vinyl, mes amours, mes joies, mes emmerdes.

En vous demandant la route, je vous souhaite une excellente semaine. Quoi que vous fassiez, faites-le bien.

À VOIR, DANSER CETTE SEMAINE

17/02/16: SANGO + SPZRKT @ BEURSSCHOUWBURG

18/02/16: LAUGHING BASTARDS (HYBRID JAZZ / GENT) @ SOUL INN

18/02/16: FLY AWAY FESTIVAL EARLY BIRD PARTY (MICKEY + MOI) @ CLUB CLANDESTIN

18/02/16: SLUM VILLAGE + ARAL & SAUZE @ REFLEKTOR LIEGE

19/02/16: "I KNOW YOU GOT SOUL" @ SOUL INN

19/02/16: A CELEBRATION OF LIFE AND FRIENDS @ HALLES ST GERY W/ A.O

KEV BEADLE, GAVIN KELNDRICK, RAINER TRUEBY AND MANY MORE

20/02/16: A CELEBRATION OF LIFE AND FRIENDS @ HALLES ST GERY W/ A.O

JOSH MILAN (LIVE @ MUSIC VILLAGE), MARCIA CARR, DR BOB JONES, ATJAZZ AND MANY MORE

20/02/16: DISCONARY FEAT. DJ REEDOO AKA CHEESY GOING @ SOUL INN

21/02/16: A CELEBRATION OF LIFE AND FRIENDS @ HALLES ST GERY W/ A.O

DR BOB JONES, KEV BEADLE, RAINER TRUEBY AND MANY MORE

21/02/16: SOUL INN RECORD FAIR @ SOUL INN

21/02/16: COOL PRESENT ROOTS MANUVA (NINJA TUNE / UK)

25/02/16: JAMES & BLACK (SOUTHERN GUERILLA SOUL) @ SOUL INN

26/02/16: AMPERE PRESENT LUMBERJACKS IN HELL FEAT. DAN SHAKE, MARCEL VOGEL, BAFANA @ AMPERE (ANTWERP)

26/02/16: DJ KWAK'S NICENESS DE LUXE @ SOUL INN

ALBUMS

+/ Anderson Paak: Malibu (Steel Wool) / hip hop -soul

+/ Romperayo: Romperayo (Discrepant) / cumbia-latin-jazz

+/ V/A: Remixed with love by Joey Negro (Z Records) / disco-soul-funk

+/ Ann Peebles: The handwriting is on the wall (Hi Records) / soul

+/ Dyke & The Blazers: Dykes's greatest hits (Original Sounds) / soul

+/ Erma Franklin: Soul sister (Brunswick) / Soul

+/ First Choice: Armed and extremely dangerous (Bell Records) / soul-modern soul

+/ Dieter Reith: Knock out (MPS) / jazz-funk

SINGLES & EP'S

+/ Martin L Dumas Jr: Attitude, belief & determination (BBE) / boogie-jazz-disco

+/ DJ Khalab & Babba Sissoko: Bongya Remixes (Wonderwheel) / afro-bass

+/ Santiago: Santiago (Athens of the North) / funk

+/ Champion & Four Tet: Flip side (Text) / bass-UK garage

Anderson Paak a totalement répondu à mes attentes de la semaine dernière. Ainsi que Naomi Shelton & The Gospel Queens mardi soir. Deux superbes concerts qui ont participé à ma remise en forme des derniers jours. À chaque fois, un public affamé et prêt à en découdre avec les artistes qu'il est venu soutenir, une ambiance chaleureuse et festive donc. Anderson Paak sera, à coup sûr, La révélation de l'année. Naomi Shelton a confirmé, par son incroyable présence et sa voix formidable, que c'est une grande dame du gospel. En causant avec l'un de ses musiciens, on a appris que madame Shelton se produisait, à New York, dans des clubs plutôt rock, principalement un public blanc de quarantenaires, alors que le gospel appartiendrait plutôt à la communauté noire. L'Amérique post-raciale souhaitée par Obama a tout son avenir devant elle. Autant aux USA que de ce côté-ci de la grande flaque. Je me suis souvent fait la réflexion, en le regrettant, que mes soirées attirent assez peu de bronzés alors qu'elles sont un reflet fidèle de la culture musicale noire des cinquante dernières années. Et je me félicite du changement, à ce niveau, constaté depuis quelques saisons. La Soul Night du Soul Inn de ce weekend, avec trois collectionneurs patentés, a fait, elle aussi, l'effet d'un gueuleton. Un vrai festin. Que de la soul, rare, inconnue (de moi, au moins), un bon son, que du plaisir. Et l'envie d'acquérir quelques-uns des disques entendus ce soir-là, afin d'étoffer ma sélection dans le genre. Moyennant un budget équivalent au PIB du Burkina Faso, ça devrait pouvoir le faire, enrichir mes étagères, et m'appauvrir en matière financière. DJ Grazzhoppa, notre légende à nous, s'est fendu d'un mix en hommage à Maurice White, le défunt leader de Earth Wind & Fire, dont je vous parlais la semaine dernière. Comme d'habitude, avec Grazz, c'est hyper-technique autant que musical.M'ont bien plu cette semaine: Four Tet X Champion: Romperayo: Jimi Tenor: Riccio: Pour une fois que c'est à moi qu'on pose des questions, je m'y suis plié avec grand plaisir. À l'invitation des gens de Cloud Funk, je parle de mon rapport au disque vinyl, mes amours, mes joies, mes emmerdes.En vous demandant la route, je vous souhaite une excellente semaine. Quoi que vous fassiez, faites-le bien.