Il avait été remarqué il y a quelques années alors qu'il remportait la finale du concours Du F. dans le texte en 2017, avec son "hip hop alternatif à mi-chemin entre Travis Scott et Léo Ferré". Depuis, il a sorti un EP, Excès, multiplié les scènes, et s'est forcément pris les pieds dans le tapis comme tout le reste du secteur culturel avec le confinement.

Alors, en guise d'exutoire, il a sorti ce morceau, Virus, qui tape particulièrement juste, où il déplore l'ignorance des gens comme du politique, et souligne l'importance de tout le petit monde qui gravite autour des artistes et qui fait vivre la culture. On ne résiste pas à vous retranscrire l'intégralité du texte, sous la vidéo, tant il tape bien, juste et fort.

Virus

Le pire des virus, c'est pas le Covid
C'est l'ignorance
C'est la culture qu'on étrangle et qu'on méprise
C'est la connerie qui s'arrange avec des gens si légitimes
Qu'au fond ils pensent pouvoir nous pendre ou nous faire vivre
La culture, moins on en a, plus on l'égare
Moins on l'engage, plus elle détale
Ce serait con de remplir des salles quand il y a tant de places dans les avions
Et puis de toute façon, c'est que des stars, t'as peut-être raison
Mais pour une star, t'as 40 gars qui bossent dans l'ombre
Si tu trouves qu'Angèle est belle, c'est qu'elle est belle
Mais aussi qu'il y a un mec derrière qui sait l'éclairer comme il faut
Un ingé son n'existe pas quand tout va bien
C'est quand ça foire que t'entends dire
"Mais putain, c'est qui le connard qui a encore mal mixé ma gratte?"
Parce qu'un concert d'1h30, c'est 30 personnes qui se lèvent tôt
Qui se cassent le cul, qui se pètent le dos
Pour que les subs te crèvent le ventre
Un festival, c'est pas juste une scène posée sur de l'herbe
C'est aussi trop souvent les cernes de ceux qui sont partis d'un rêve

Le pire des virus, c'est pas le Covid
C'est l'ignorance
Le pire des virus, c'est pas le Covid
C'est tout plein de gens qui crient dans le vide et qui attendent
Le pire des virus, c'est pas le Covid
C'est l'ignorance
Le pire des virus, c'est pas le Covid
C'est tout plein de gens qui crient dans le vide et qui attendent

Un artiste, c'est pas juste une star qui fait de la thune
Ou un sale chômeur qui chante juste, un parasite, une bonne excuse
C'est l'amour du public
Mais surtout l'amour des factures
Payées avant qu'Engie ne décide de te faire passer l'hiver en pull
C'est l'amour des spectacles, des salles
Mais pas celui de voir sa femme crever la dalle parce qu'elle a accepté de te suivre
On n'est pas tous des fils de bourge à la Jakbrol
Alors on sort entre deux tafs, on vit trois vies, et on s'étonne de vivre ainsi
Dans un monde si légitime qui pourra dire qui parmi nous est assez fou pour vouloir vivre ainsi de rimes
Et j'entends dire "épargne-nous tes problèmes"
"2000 balles pour 1h de set, vouloir vivre ainsi c'est obscène"
Mais divise 1h de scène par une dizaine d'années à sourire et à suer
Sous les huées des mecs bourrés à tes concerts
Et tu comprendras que la honte, c'est d'être perdu
Dans un monde où même le pire des Léopold a sa statue

Mais le pire des virus, c'est pas le Covid
C'est l'ignorance
Le pire des virus, c'est pas le Covid
C'est tous ces gens qui crient dans le vide et qui attendent
Le pire des virus, c'est pas le Covid
C'est l'ignorance
Le pire des virus, c'est pas le Covid
C'est tout plein de gens qui crient dans le vide et qui attendent

Il avait été remarqué il y a quelques années alors qu'il remportait la finale du concours Du F. dans le texte en 2017, avec son "hip hop alternatif à mi-chemin entre Travis Scott et Léo Ferré". Depuis, il a sorti un EP, Excès, multiplié les scènes, et s'est forcément pris les pieds dans le tapis comme tout le reste du secteur culturel avec le confinement. Alors, en guise d'exutoire, il a sorti ce morceau, Virus, qui tape particulièrement juste, où il déplore l'ignorance des gens comme du politique, et souligne l'importance de tout le petit monde qui gravite autour des artistes et qui fait vivre la culture. On ne résiste pas à vous retranscrire l'intégralité du texte, sous la vidéo, tant il tape bien, juste et fort.Le pire des virus, c'est pas le CovidC'est l'ignoranceC'est la culture qu'on étrangle et qu'on mépriseC'est la connerie qui s'arrange avec des gens si légitimes Qu'au fond ils pensent pouvoir nous pendre ou nous faire vivreLa culture, moins on en a, plus on l'égareMoins on l'engage, plus elle détaleCe serait con de remplir des salles quand il y a tant de places dans les avionsEt puis de toute façon, c'est que des stars, t'as peut-être raisonMais pour une star, t'as 40 gars qui bossent dans l'ombreSi tu trouves qu'Angèle est belle, c'est qu'elle est belleMais aussi qu'il y a un mec derrière qui sait l'éclairer comme il fautUn ingé son n'existe pas quand tout va bienC'est quand ça foire que t'entends dire"Mais putain, c'est qui le connard qui a encore mal mixé ma gratte?"Parce qu'un concert d'1h30, c'est 30 personnes qui se lèvent tôtQui se cassent le cul, qui se pètent le dosPour que les subs te crèvent le ventreUn festival, c'est pas juste une scène posée sur de l'herbeC'est aussi trop souvent les cernes de ceux qui sont partis d'un rêveLe pire des virus, c'est pas le CovidC'est l'ignoranceLe pire des virus, c'est pas le CovidC'est tout plein de gens qui crient dans le vide et qui attendentLe pire des virus, c'est pas le CovidC'est l'ignoranceLe pire des virus, c'est pas le CovidC'est tout plein de gens qui crient dans le vide et qui attendentUn artiste, c'est pas juste une star qui fait de la thuneOu un sale chômeur qui chante juste, un parasite, une bonne excuseC'est l'amour du publicMais surtout l'amour des factures Payées avant qu'Engie ne décide de te faire passer l'hiver en pullC'est l'amour des spectacles, des sallesMais pas celui de voir sa femme crever la dalle parce qu'elle a accepté de te suivreOn n'est pas tous des fils de bourge à la JakbrolAlors on sort entre deux tafs, on vit trois vies, et on s'étonne de vivre ainsiDans un monde si légitime qui pourra dire qui parmi nous est assez fou pour vouloir vivre ainsi de rimesEt j'entends dire "épargne-nous tes problèmes""2000 balles pour 1h de set, vouloir vivre ainsi c'est obscène"Mais divise 1h de scène par une dizaine d'années à sourire et à suerSous les huées des mecs bourrés à tes concertsEt tu comprendras que la honte, c'est d'être perduDans un monde où même le pire des Léopold a sa statueMais le pire des virus, c'est pas le CovidC'est l'ignoranceLe pire des virus, c'est pas le CovidC'est tous ces gens qui crient dans le vide et qui attendentLe pire des virus, c'est pas le CovidC'est l'ignoranceLe pire des virus, c'est pas le CovidC'est tout plein de gens qui crient dans le vide et qui attendent