"Méditer la mort, c'est méditer la liberté, disait Sénèque. Celui qui sait mourir ne sait plus être esclave." Depuis quelques années, Iggy Pop a regardé ses potes et ses collègues tomber. Il a enterré ses Stooges (des frères Asheton à Steve Mackay), dit adieu à Lou Reed et même perdu son sauveur d'antan David Bowie... C'est peut-être, en partie du moins, ce qui lui a inspiré Free, son 18e album solo. Lui qui souffrait d'insécurité chronique. "Je voulais être libre, déclarait-il au magazine NME. Je sais que c'est une illusion, que la liberté n'est qu'un sentiment que l'on ressent. Mais j'ai vécu ...