GYÖRGY SZABADOS/JOËLLE LÉANDRE, LIVE AT MAGYARKANIZSA, BUDAPEST MUSIC CENTER BMC CD 183 (SOCAEX) ****

Il est connu des aficionados pour ses disques en duo et en trio avec Anthony Braxton et Roscoe Mitchell. Ce court CD (39 minutes) nous permet de le retrouver en compagnie de la contrebassiste (et vocaliste) française Joëlle Léandre, une des grandes figures de la musique improvisée, pour une Suite (sans titre) en quatre parties enregistrée en public dans un festival serbe, il y a deux ans. Voilà pour les présentations.

La musique, quant à elle, est entièrement improvisée dans un foisonnement spontané qui est la marque du pianiste tout autant que celle de la contrebassiste. A les écouter, on peut dire que ces deux-là étaient faits pour se rencontrer: la générosité de Szabados, sombre et solennel mais aussi volubile et lyrique, se marie parfaitement à la profondeur généreuse de Léandre, utilisant l'archet presque d'un bout à l'autre, pour un set intense traversé d'ambiances musicales sur lesquelles planent les ombres de Bartok, de Kodaly et de Ligeti.

Ph.E.

Il est connu des aficionados pour ses disques en duo et en trio avec Anthony Braxton et Roscoe Mitchell. Ce court CD (39 minutes) nous permet de le retrouver en compagnie de la contrebassiste (et vocaliste) française Joëlle Léandre, une des grandes figures de la musique improvisée, pour une Suite (sans titre) en quatre parties enregistrée en public dans un festival serbe, il y a deux ans. Voilà pour les présentations.La musique, quant à elle, est entièrement improvisée dans un foisonnement spontané qui est la marque du pianiste tout autant que celle de la contrebassiste. A les écouter, on peut dire que ces deux-là étaient faits pour se rencontrer: la générosité de Szabados, sombre et solennel mais aussi volubile et lyrique, se marie parfaitement à la profondeur généreuse de Léandre, utilisant l'archet presque d'un bout à l'autre, pour un set intense traversé d'ambiances musicales sur lesquelles planent les ombres de Bartok, de Kodaly et de Ligeti.Ph.E.