"Bienvenue à Istanbul!" Devant Sainte-Sophie, Refik alpague le passant. Costume élégant, allure académique, il doit probablement avoir un prénom différent pour chaque nationalité se baladant devant l'ancienne basilique byzantine. Pour nous, ce sera Raphaël -"C'est plus facile à retenir". Un peu plus loin, il vend tapis et kilims, et propose le traditionnel verre de thé. Dans un français impeccable, invariablement jovial, il déroule: "Vous venez d'où? Belgique? Je connais bien Bruxelles. C'est bien de visiter Istanbul! Dites à vos amis qu'ils sont les bienvenus! Aujourd'hui, les touristes hésitent à venir. Ils ont peur..." L'instant d'après, le marchand reconnaît un couple américain qui passe quelques mètres plus loin. "Excusez-moi un moment... Hey, my friends!" Refik est devenu Ronald...
...