Finies, ou du moins nettement en retrait, les ambiances de plage et de feu de camp: le duo du Colorado passe du côté obscur de la force et montre son côté sombre. Gauntlet Hair aime toujours la réverb et les bidouillages. Il a toutefois perdu ses atours ensoleillés et euphorisants. Dix titres certes pas mal foutus mais qu'on a vite fait d'oublier. Est-ce que ce n'est pas ça finalement un disque d'été?

GAUNTLET HAIR, STILLS, DISTRIBUÉ PAR DEAD OCEANS.

Finies, ou du moins nettement en retrait, les ambiances de plage et de feu de camp: le duo du Colorado passe du côté obscur de la force et montre son côté sombre. Gauntlet Hair aime toujours la réverb et les bidouillages. Il a toutefois perdu ses atours ensoleillés et euphorisants. Dix titres certes pas mal foutus mais qu'on a vite fait d'oublier. Est-ce que ce n'est pas ça finalement un disque d'été?