PlayRight +, Sabam For Culture et les associations d'artistes FACIR et GALM ont créé en juin ce fonds de soutien pour soutenir les artistes belges. Le but est de répondre aux besoins socio-économiques urgents du secteur, les concerts et les sorties d'albums ayant été annulés et les enregistrements retardés à cause du coronavirus.

Le fonds a lancé son premier appel à projets à la mi-octobre. Les musiciens qui ont dû (partiellement) annuler leurs activités prévues ont eu la possibilité de demander un soutien financier pour redémarrer leur projet musical. Après quatre semaines, le compteur affichait 598 demandes.

Après une procédure de sélection et de consultation par le jury de professionnels, 49 projets musicaux belges recevront à terme un soutien financier. Le jury s'est principalement concentré sur la "reprise" des projets qui n'ont pas pu ou que partiellement être mis en oeuvre.

Le nombre impressionnant de demandes introduites pour ce premier appel à projets nous indique l'état de tout un secteur, et il est très alarmant.

Christian Martin, président de PlayRight

Selon Fund Belgian Music, il s'agit d'artistes d'horizons divers: des noms établis du siècle dernier comme Zap Mama et Front 242, aux artistes qui se manifestent depuis plusieurs années comme The Guru Guru, TheColorGrey, Whispering Sons et Noémie Wolfs, en passant par les nouveaux venus sur la scène locale comme Madame Blavatsky, Momoyo et David Numwami.

Les 598 projets demandeurs représentent un investissement total de 3,5 millions d'euros. "Il y a un grand besoin financier pour remettre sur les rails ou relancer les projets musicaux", souligne un communiqué de presse du Fund Belgian Music.

PlayRight +, Sabam For Culture et les associations d'artistes FACIR et GALM ont créé en juin ce fonds de soutien pour soutenir les artistes belges. Le but est de répondre aux besoins socio-économiques urgents du secteur, les concerts et les sorties d'albums ayant été annulés et les enregistrements retardés à cause du coronavirus.Le fonds a lancé son premier appel à projets à la mi-octobre. Les musiciens qui ont dû (partiellement) annuler leurs activités prévues ont eu la possibilité de demander un soutien financier pour redémarrer leur projet musical. Après quatre semaines, le compteur affichait 598 demandes. Après une procédure de sélection et de consultation par le jury de professionnels, 49 projets musicaux belges recevront à terme un soutien financier. Le jury s'est principalement concentré sur la "reprise" des projets qui n'ont pas pu ou que partiellement être mis en oeuvre.Selon Fund Belgian Music, il s'agit d'artistes d'horizons divers: des noms établis du siècle dernier comme Zap Mama et Front 242, aux artistes qui se manifestent depuis plusieurs années comme The Guru Guru, TheColorGrey, Whispering Sons et Noémie Wolfs, en passant par les nouveaux venus sur la scène locale comme Madame Blavatsky, Momoyo et David Numwami.Les 598 projets demandeurs représentent un investissement total de 3,5 millions d'euros. "Il y a un grand besoin financier pour remettre sur les rails ou relancer les projets musicaux", souligne un communiqué de presse du Fund Belgian Music.