L'idée de cet énième best of 2015 n'est pas de répéter ici ce que l'on a déjà pu écrire ailleurs, étaler nous goûts et surdoser le facteur reprazent. Il s'agit plutôt d'indiquer des choses qui n'ont peut-être pas été repérées par tous les radars mais aussi, surtout, de s'amuser. On bitche donc bien un peu, c'est dans notre nature. Reste que ce Brolcast est surtout l'occasion de défendre longuement Kamasi Washington, Kendrick Lamar et les interminables interludes parlées sur les albums de rap, le documentaire Bitter Lake passé beaucoup trop inaperçu et la comédie What We Do In The Shadows, le site Bandcamp Weekly, Eli Roth, Jacco Gardner et bien d'autres. Le tout un peu dans le gaz, enregistré il y a 15 jours, mais déjà dans l'ambiance vaporeuse d'un premier janvier. Choucroute pour tous, comme on dit à Liège! (sc)

L'idée de cet énième best of 2015 n'est pas de répéter ici ce que l'on a déjà pu écrire ailleurs, étaler nous goûts et surdoser le facteur reprazent. Il s'agit plutôt d'indiquer des choses qui n'ont peut-être pas été repérées par tous les radars mais aussi, surtout, de s'amuser. On bitche donc bien un peu, c'est dans notre nature. Reste que ce Brolcast est surtout l'occasion de défendre longuement Kamasi Washington, Kendrick Lamar et les interminables interludes parlées sur les albums de rap, le documentaire Bitter Lake passé beaucoup trop inaperçu et la comédie What We Do In The Shadows, le site Bandcamp Weekly, Eli Roth, Jacco Gardner et bien d'autres. Le tout un peu dans le gaz, enregistré il y a 15 jours, mais déjà dans l'ambiance vaporeuse d'un premier janvier. Choucroute pour tous, comme on dit à Liège! (sc)