Rebondissements imprévus, décapitations-surprises , "walks of shame" inattendus... furent au menu de l'actualité de FM Brussel, ces dernières semaines. Aujourd'hui, fin juin 2015, l'avenir de la radio communautaire reste incertain mais semble toutefois s'éclaircir. Censée disparaître des ondes à la fin du mois, la radio continuera en effet d'émettre au moins jusqu'en octobre et sans doute même après. Le controversé CEO Tubbax viré, la consultance enterrée, ce sont désormais les journalistes qui sont invités à réfléchir à l'avenir de leur média.

C'est un autre feuilleton qui commence, pas forcément plus apaisé et moins chaotique, puisqu'il est vraisemblable que des jobs vont devoir être sacrifiés et que certaines décisions pourraient ne pas plaire à tout le monde. Saïd Al Haddad, l'un des reporters emblématiques de la station, nous plante le topo. L'occasion de parler passé, présent et avenir d'un média qui n'a pas fini de faire des remous. C'est le dernier Brolcast de la saison, on espère qu'il ne sera pas le dernier enregistré dans les studios de Flagey. Long live FM Brussel. (sc)

Rebondissements imprévus, décapitations-surprises , "walks of shame" inattendus... furent au menu de l'actualité de FM Brussel, ces dernières semaines. Aujourd'hui, fin juin 2015, l'avenir de la radio communautaire reste incertain mais semble toutefois s'éclaircir. Censée disparaître des ondes à la fin du mois, la radio continuera en effet d'émettre au moins jusqu'en octobre et sans doute même après. Le controversé CEO Tubbax viré, la consultance enterrée, ce sont désormais les journalistes qui sont invités à réfléchir à l'avenir de leur média. C'est un autre feuilleton qui commence, pas forcément plus apaisé et moins chaotique, puisqu'il est vraisemblable que des jobs vont devoir être sacrifiés et que certaines décisions pourraient ne pas plaire à tout le monde. Saïd Al Haddad, l'un des reporters emblématiques de la station, nous plante le topo. L'occasion de parler passé, présent et avenir d'un média qui n'a pas fini de faire des remous. C'est le dernier Brolcast de la saison, on espère qu'il ne sera pas le dernier enregistré dans les studios de Flagey. Long live FM Brussel. (sc)