Née l'année où Fiona Apple a publié l'album When The Pawn, la Brooklynite Mikaela Straus, qui se cache derrière le pseudonyme King Princess, n'aurait pu prétendre composer le morceau I Know. Sur un concours de circonstances pourtant, son manager a envoyé son numéro de téléphone à l'autrice du titre qui lui a répondu par une vidéo. Une réalité improbable alors qu'elle s'était tellement identifiée à ses morceaux. Dans sa capsule Instagram, Fiona Apple apparaît curieuse et intéressée par la musique de la jeune adulte. "Cette version de I Know n'est pas vraiment un duo, explique-t-elle Je voulais qu'elle puisse la chanter comme une reprise. Je joue juste au piano, en arrière-plan. Comme si mon bras était posé sur ses épaules comme un homme branché, discret."

La rencontre entre les deux chanteuses a créé une amitié, de celles qui se font naturellement, en toute bienveillance. Au micro de Sirius XM, King Princess mentionnait être reconnaissante de pouvoir compter sur une telle femme.

Née l'année où Fiona Apple a publié l'album When The Pawn, la Brooklynite Mikaela Straus, qui se cache derrière le pseudonyme King Princess, n'aurait pu prétendre composer le morceau I Know. Sur un concours de circonstances pourtant, son manager a envoyé son numéro de téléphone à l'autrice du titre qui lui a répondu par une vidéo. Une réalité improbable alors qu'elle s'était tellement identifiée à ses morceaux. Dans sa capsule Instagram, Fiona Apple apparaît curieuse et intéressée par la musique de la jeune adulte. "Cette version de I Know n'est pas vraiment un duo, explique-t-elle Je voulais qu'elle puisse la chanter comme une reprise. Je joue juste au piano, en arrière-plan. Comme si mon bras était posé sur ses épaules comme un homme branché, discret." La rencontre entre les deux chanteuses a créé une amitié, de celles qui se font naturellement, en toute bienveillance. Au micro de Sirius XM, King Princess mentionnait être reconnaissante de pouvoir compter sur une telle femme.