The Colorist qui s'amuse avec Emiliana Torrini, The Golden Glows qui se frottent à lAnthology of American Folk Music d'Harry Smith (lire également). Le festival de l'Ancienne Belgique s'ouvrira le 27 août avec deux productions originales de l'AB avant de proposer le lendemain une double affiche jazz britannique. Le trio de Norwich Mammal Hands signé sur Gondwana Records (GoGo Penguin, Portico Quartet...) mélange jazz spirituel, musique indienne, folk et classique contemporain. Là où Kamaal Williams est le projet solo du batteur et claviériste Henry Wu (Yussef Kamaal). Soirée electronica féminine le mercredi avec Okzharp et Manthe Ribane mais aussi la Londonienne aux racines africaines Klein, ses collages et ses jams bruitistes déstructurées... Les Feeërieën aiment voyager. Elles atterriront le jeudi au Nigéria avec le saxophoniste Orlando Julius (flanqué des Heliocentrics) ainsi qu'au Portugal et en Angola avec le Kuduro de Diron Animal pour s'achever le vendredi avec une électro métissée venue des ghettos de Lisbonne (DJ Firmeza, DJ Nervoso, DJ Lycox) et une soirée consacrée au label Principe. Principe s'est fixé pour mission de ne sortir que de la dance contemporaine 100% authentique provenant de la capitale, de ses banlieues, de ses cités et de ses bidonvilles. Dépaysement et déhanchements garantis.

Feeërieën. Du 27 au 31/08 dans le Parc de Bruxelles. Gratuit. www.abconcerts.be