Après le Syro d'Aphex Twin, le Endless River de Pink Floyd, le Indie Cindy des Pixies ou encore le The Soul of All Natural Things de Linda Perhacs, c'est au tout de d'Angelo de faire son comeback après une (très) longue absence.

En effet, son dernier et deuxième album, Voodoo, considéré par beaucoup comme un chef-d'oeuvre du hip hop et du R&B, était sorti en 2000. Un peu moins de 15 ans plus tard, après divers problèmes avec la justice, le chanteur à la voix délicieusement sucrée est de retour avec un troisième album, Black Messiah.

Au programme: de la critique politique, des paroles louant les vertus de l'amour et un certain égocentrisme tournant autour de sa masse musculaire (que l'on pouvait déjà remarquer sur la pochette de Voodoo).

En ce qui concerne la qualité de la musique, il est d'ores et déjà possible de se faire une idée sur Spotify, Deezer, iTunes et consorts. Ce qui est certain, c'est que l'amour du chanteur/compositeur pour Jimi Hendrix, Prince et le hip hop façon Slum Village est toujours présent. On retrouve notamment des collaborations avec Q-Tip (A Tribe Called Quest) et Kendra Foster (Funkadelic) sur l'album.