"Un Concours Circuit pas comme les autres... Mais un Concours Circuit quand même!" L'incontournable tremplin musical de Belgique francophone se déroulera forcément dans des circonstances particulières, Covid oblige. Mais cela ne l'empêchera pas de valoriser un bel échantillon de ce que la FWB a de plus prometteur comme musiciens dits "alternatifs". Présentations des forces en présence pour la première des étapes de sélection, au Rockerill de Charleroi, ce vendredi 18 septembre.
...

"Un Concours Circuit pas comme les autres... Mais un Concours Circuit quand même!" L'incontournable tremplin musical de Belgique francophone se déroulera forcément dans des circonstances particulières, Covid oblige. Mais cela ne l'empêchera pas de valoriser un bel échantillon de ce que la FWB a de plus prometteur comme musiciens dits "alternatifs". Présentations des forces en présence pour la première des étapes de sélection, au Rockerill de Charleroi, ce vendredi 18 septembre. Brümes, c'est un quatuor bruxellois qui fait dans le rock indé aérien. Qui aime prendre le temps de laisser s'installer ses morceaux, du genre à affectionner les grooves aussi lancinants que précis. Dans nos notes de jury d'écoute à l'aveugle, on avait écrit en grand "ça joue", ce qui a sans doute le mérite d'être clair. Côté influences, on pense plic-ploc à Radiohead, à Balthazar ou encore à These New Puritans ...De mémoire, on aurait envie de dire que chacune des éditions du Concours Circuit, depuis sa création, a eu droit à son groupe de math rock instrumental. Les Montois de Chatte Royal en seront le représentant millésimé 2020, et on n'a pas à se plaindre: ça envoie. "Musique d'un film dont on aurait ôté l'image", leurs chansons sont plutôt du genre coup de poing, cérébrales mais pas trop, qui vous font headbanger tout en remettant en cause les lois de la gravité."You're not my sister / You're just a joke/ Call yourself feminist / While you exploit us all / Feminist in theory / Traitor in reality". Clairement, les Bruxelloises de Lavender Witch, en plus de s'afficher héritières du mouvement riot grrrls, peuvent se revendiquer ouvertement féministes. Musicalement, on est forcément dans la veine de Bikini Kill et Sleater-Kinney. Et si on pourrait chipoter en trouvant que ça flotte un peu, l'important se trouve ailleurs: dans l'énergie et l'authenticité qui s'en dégage.Autre groupe 100% féminin de la soirée (c'est trop rare que pour ne pas le souligner, même si dans l'ensemble, la sélection 2020 du concours est étonnamment paritaire), Purrses fait plutôt dans le rock garage hyper laidback. Du genre qui va puiser tant chez le Velvet Underground que chez Mac DeMarco, poussant l'admiration jusqu'à intituler un morceau DeMarco's song, forcément noyé dans le chorus. Ceux qui suivent le Concours Circuit de près y reconnaîtront des membres de Great White Death, candidats en 2018. Friandes d'humour à la frontière du nawak (leur bio clame haut et fort que leur son "fait germer les graines plus rapidement, transpirer les gloutons et aide à la digestion des bébés oiseaux"), les meufs de Tuvalu ont visiblement beaucoup écouté les Breeders de Kim Deal. La preuve avec ces beats qui jouent faussement à ne pas rentrer dans les cases, ou encore avec ce sens de la mélodie pop malgré tout.