La finale de cet excellent millésime 2018 du Concours Circuit avait lieu ce samedi au Botanique. Saudade est reparti grand vainqueur, Glauque a décroché le deuxième prix, mais comme à L'école des fans, c'est un peu tout le monde qui a gagné. Voici les photos de la soirée, par Van's Ography, et la liste de la grosse trentaine de prix distribués.

Au terme de cinq dates éliminatoires un peu partout en Wallonie et à Bruxelles, le jury du Concours Circuit a tranché pour ne garder que 12 groupes sur les 25 candidats initiaux. Ceux-ci seront à revoir sur scène du 24 au 26 octobre, avant que les cinq derniers s'affrontent au Botanique le 8 décembre. Revoici nos interviews des groupes en question.

Évoluant entre soul et hip hop, les Bruxellois de Saudade déroulent la liste longue comme le bras des groupes belges qu'ils affectionnent, regrettent les acouphènes et se souviennent d'un Flying Lotus un poil hautain qui aurait dû rester chez lui à regarder Game of Thrones.

Grec d'origine rappant en anglais, Mr Clasik est basé à Bruxelles et son flow risque bien de faire parler de lui. Ici, il lâche des big ups à la Manufacture, au 77, à Couleur Café ou encore aux Rolling Stones, grand fan de blues qu'il est.

"Pas de chichis!" Parfaite expression pour résumer l'état d'esprit de Loka and the Moonshiners, groupe garage "tropicalisé" dont le chanteur/guitariste nous clame ici son amour pour Sky Saxon des Seeds, Thee Oh Sees, les Black Angels, les Beatles ("comme Lemmy!") et toutes sortes de sales gosses.

Ils pratiquent une pop classieuse, mélancolique, spirituelle et aiment y ajouter un brin de jazz ou de soul. Les deux têtes pensantes de The Daring Man nous parlent de Sophie Hunger, Elysian Fields, Eels, Prince ou James Brown, mais aussi d'un amour éternel pour Pacman.

Une sombre histoire de SMS à maman, les Risibles amours déclinées par Milan Kundera et Nekfeu, ou encore le hit flamand WTF Drank en Drugs en bande-son de baston: les rappeurs de Glauque nous disent tout.

"Tu peux tout exprimer avec le "si, si" d'Alpha Wann: avec mes potes, on cultive un vrai amour pour lui." Loin de vouloir cacher ses casseroles, le rappeur montois Pego nous parle tant de Sniper et de Biggie que d'O-Zone...

Si l'électro/rock organique d'ORA sonne particulièrement rêveuse, c'est pourtant avoir le moral dans les chaussettes qui inspire son chanteur Damiano, qui nous parle aussi d'une certaine obsession pour Radiohead et Nigel Godrich, d'oreille absolue ou encore de souvenirs mémorables au Botanique.

Inspiré par les grands songwriters américains mais aussi les plus récents comme Jason Isbell, David Lombard déroule son spleen armé de sa guitare et son harmonica. Et ne cache pas son admiration pour Bruce Springsteen, Tom Petty ou le poète Henry David Thoreau...

"Ça m'arrive de parler dans ma barbe": particulièrement à propos pour un mec dont le projet s'appelle... A Boy With a Beard. Lequel se souvient être tombé à genoux en concert, voue un culte au vinyle et clame son amour pour Bowie, Prince ou encore Radiohead dans cette interview express.

Avant de se lâcher sur les dérives du capitalisme, Typhon, projet solo orienté loop music atmosphérique, nous parle de sa passion pour John Coltrane, Godspeed You! Black Emperor, les Chemical Brothers, Vic Chesnutt ou encore Tigran Hamasyan.

Erreur interne du serveur - LeVif

Malheureusement, la page ne peut pas être affichée. Le serveur connaît un problème temporaire. Réessayez plus tard.