Face au manque de perspective, les organisations culturelles continuent de s'organiser pour pallier l'arrêt de leurs activités. Après le Livestream Festival mis en place par le collectif Artists Unlimited, ce sont les festivals belges de jazz qui s'associent en proposant la première édition en ligne du Bel Jazz Fest. Durant deux soirées, 24 concerts de groupes belges s'enchaîneront depuis les studios de Flagey, réputés pour leur acoustique.

Le festival fait la part belle à la jeunesse du jazz belge. Les Tournaisiens de Glass Museum viendront présenter Reykjavik, leur nouvel album mariant toujours jazz et musique électronique, pendant que le duo SCHNTZL jouera son second opus, Catwalk, sorti en février. Antoine Pierre et son groupe Urbex reviendront à Flagey après l'enregistrement en live de leur troisième album au Studio 4 en janvier, dans un hommage au son de Bitches Brew, sorti il y maintenant 50 ans. The Brums signe également son retour avec Robertdarc: le quartet liégeois sera présent dans un mélange de cuivres et de synthés allant du hip-hop à l'avant-garde.

De Beren Gieren, An Pierlé Quartet, Nordmann, Jean-Paul Estiévenart Quartet, Bram De Looze, Compro Oro, Esinam, DJ AliA, Tuur Florizoone, Mâäk Quintet, Kurt Van Herck Trio, Manuel Hermia Trio, Anneleen Boehme, Eve Beuvens, Casimir Liberski Trio, Lubiana, Commander Spoon, Karen Willems, Nabou et Bert Cools viennent compléter l'affiche de ce Bel Jazz Fest.

L'organisation met en avant sa volonté de respecter scrupuleusement les mesures sanitaires. "Notre équipe prend toutes les précautions nécessaires pour que les artistes et les employés puissent travailler dans des conditions de sécurité optimales", explique Gilles Ledure, directeur général de Flagey. Les concerts auront d'ailleurs lieu depuis six endroits différents du bâtiment; certains seront même préenregistrés. Les spectateurs auront la capacité de se déplacer d'une scène à l'autre et de discuter entre eux. Toutes les représentations seront encore disponibles pendant une semaine après le festival.

Le Bel Jazz Fest aura lieu vendredi 29 et samedi 30 mai de 18h à minuit sur www.jazz.be. Le prix du billet est de 15 euros avec une possibilité de don.

Arno Goies

Face au manque de perspective, les organisations culturelles continuent de s'organiser pour pallier l'arrêt de leurs activités. Après le Livestream Festival mis en place par le collectif Artists Unlimited, ce sont les festivals belges de jazz qui s'associent en proposant la première édition en ligne du Bel Jazz Fest. Durant deux soirées, 24 concerts de groupes belges s'enchaîneront depuis les studios de Flagey, réputés pour leur acoustique. Le festival fait la part belle à la jeunesse du jazz belge. Les Tournaisiens de Glass Museum viendront présenter Reykjavik, leur nouvel album mariant toujours jazz et musique électronique, pendant que le duo SCHNTZL jouera son second opus, Catwalk, sorti en février. Antoine Pierre et son groupe Urbex reviendront à Flagey après l'enregistrement en live de leur troisième album au Studio 4 en janvier, dans un hommage au son de Bitches Brew, sorti il y maintenant 50 ans. The Brums signe également son retour avec Robertdarc: le quartet liégeois sera présent dans un mélange de cuivres et de synthés allant du hip-hop à l'avant-garde. De Beren Gieren, An Pierlé Quartet, Nordmann, Jean-Paul Estiévenart Quartet, Bram De Looze, Compro Oro, Esinam, DJ AliA, Tuur Florizoone, Mâäk Quintet, Kurt Van Herck Trio, Manuel Hermia Trio, Anneleen Boehme, Eve Beuvens, Casimir Liberski Trio, Lubiana, Commander Spoon, Karen Willems, Nabou et Bert Cools viennent compléter l'affiche de ce Bel Jazz Fest. L'organisation met en avant sa volonté de respecter scrupuleusement les mesures sanitaires. "Notre équipe prend toutes les précautions nécessaires pour que les artistes et les employés puissent travailler dans des conditions de sécurité optimales", explique Gilles Ledure, directeur général de Flagey. Les concerts auront d'ailleurs lieu depuis six endroits différents du bâtiment; certains seront même préenregistrés. Les spectateurs auront la capacité de se déplacer d'une scène à l'autre et de discuter entre eux. Toutes les représentations seront encore disponibles pendant une semaine après le festival.Le Bel Jazz Fest aura lieu vendredi 29 et samedi 30 mai de 18h à minuit sur www.jazz.be. Le prix du billet est de 15 euros avec une possibilité de don.Arno Goies