À nouveau, pas de grands noms ronflants, ni de concept fanfaron: le festival namurois entend bien faire ce qu'il fait de mieux, à savoir proposer un citytrip musical à la fois curieux et convivial. Avec l'envie aussi de miser sur les qualités de la capitale wallonne pour mieux faire taire sa réputation de belle endormie... à cet égard, les Beautés soniques ne sont pas qu'un festival, elles sont aussi un mouvement, un élan, celui de collectifs namurois bien décidés à faire bouger leur ville.

Le programme musical balaie à nouveau entre les genres. En tête d'affiche, le 27, les Girls In Hawaii donneront leur dernier concert belge de l'année, un an après la sortie de leur album Nocturne. Un moment qui devrait être d'autant plus marquant que le folk en apesanteur de Jawhar sera également de la partie, ce soir-là. Au rayon indie toujours, on pourra assister au retour du groupe VO, s'affichant désormais sous le nom de River Into Lake. Cela se passera aux Abattoirs de Bomel, en même temps que la présentation de Riding With The Ghost, regroupant artistes belges et français autour d'un album de reprises de Songs: Ohia. à côté de cela, un peu moins d'électro que d'habitude (cela se passera surtout en after), mais bien de la chanson blues/folk (Nicolas Michaux, Kepa), et surtout une grosse composante hip-hop made in Belgium: de Veence Hanao (avec Le Motel) à Senamo, en passant notamment par Swing, Blu Samu ou encore Venlo.

Enfin, comme chaque fois, le festival ne veut pas se contenter d'aligner les concerts. Outre les traditionnels brunch sonique et foire aux vinyles, les Beautés soniques proposeront également un ciné-concert (We Stood Like Kings), une radio éphémère (BoSo Radio), une expo audiovisuelle avec "live, DJ sets et performances" (DROPS), des micro-ateliers participatifs proposés par des artistes et créateurs (les Instantanés créatifs), etc.

Les Beautés soniques, du 24 au 28/10, à Namur. www.beautessoniques.be