Balthazar: "C'est parfois plus simple d'avoir de l'écho à Paris qu'en Wallonie"

07/02/19 à 11:17 - Mise à jour à 11:17
Du Le Vif Focus du 31/01/19

De retour après les escapades solo de ses différents membres, le groupe Balthazar sort Fever, nouvel album qui donne un coup de groove à sa mélancolie.

Rarement les méandres de la Semois et les forêts ardennaises n'auront paru aussi angoissantes que dans La Trêve. La musique du générique de la série belge n'y était pas pour rien. Violons lancinants, voix traînante: le morceau The Man Who Owns the Place n'a pas lancé la carrière de Balthazar au sud du pays, loin de là. Mais il lui a donné une autre envergure. "C'est sûr que cela a aidé. Il n'y a rien à faire, aussi absurde que cela paraisse, il existe toujours une sorte de frontière nord/sud. C'est parfois plus simple d'avoir de l'écho à Paris qu'en Wallonie."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné