Après avoir donné un coup de main à Etienne Daho (sortie le 18 novembre), les jolies New-Yorkaises d'Au Revoir Simone, toujours aussi obsédées par les claviers vintage, effeuillent avec Move in Spectrums leur premier disque depuis Still Night, Still Light il y a de cela quatre ans. Autant que dans les nappes synthétiques et les boîtes à rythmes, c'est dans les voix manquant franchement de délicatesse que se perdent les trois protégées de David Lynch. La fragilité s'est envolée en même temps que la mélancolie Sofia Copollesque. Moins aérien et plus banal pour le coup.

  • AU REVOIR SIMONE, MOVE IN SPECTRUMS, DISTRIBUÉ PAR MOSHI MOSHI/PIAS.