Navigant entre électro 80's et psychédélisme éthéré, le titre est splendidement illustré par Adrien Derez dans un clip animé plus porté sur Albator que sur Pépito bleu. Soit "un voyage ou le rêve et les peurs peuvent coexister dans un cadre bienveillant", comme nous le confie Remy Lebbos. À suivre de près: on nous promet des concerts pour bientôt...