"Nous ne vendrons jamais notre musique sur iTunes" disaient-ils en mai 2011 sur SkyNews. Et pourtant, les 16 albums d'AC/DC, mais aussi quatre lives et deux compilations, sont désormais disponibles sur la plateforme de téléchargement d'Apple. Les albums et morceaux peuvent être achetés à l'unité, ou sous forme de packages: 16 albums pour 80 euros, la totalité de leur musique pour 110 euros.

Ils rejoignent ainsi les Beatles, dont les ayant-droit étaient réticents à le vente en ligne, mais avaient cédé en 2010. Chez AC/DC, on estimait que vendre sur iTunes servait juste à "faire de l'argent", pas à servir leurs intentions artistiques. Pourquoi les rockeurs ont-ils changé d'avis? Ils ne l'ont pas précisé...

"Nous ne vendrons jamais notre musique sur iTunes" disaient-ils en mai 2011 sur SkyNews. Et pourtant, les 16 albums d'AC/DC, mais aussi quatre lives et deux compilations, sont désormais disponibles sur la plateforme de téléchargement d'Apple. Les albums et morceaux peuvent être achetés à l'unité, ou sous forme de packages: 16 albums pour 80 euros, la totalité de leur musique pour 110 euros.Ils rejoignent ainsi les Beatles, dont les ayant-droit étaient réticents à le vente en ligne, mais avaient cédé en 2010. Chez AC/DC, on estimait que vendre sur iTunes servait juste à "faire de l'argent", pas à servir leurs intentions artistiques. Pourquoi les rockeurs ont-ils changé d'avis? Ils ne l'ont pas précisé...