Durant deux semaines, les Nuits Botanique mettront en scène 52 concerts, 12 présentations de nouveaux projets flamands et wallons, diverses avant-premières et quatre créations, pour l'amour de la découverte culturelle.

Créations

Esinam se trouve cette année sous l'aile bienveillante du Botanique pour présenter son projet initialement solo, cette fois accompagné de musiciens. Cette artiste s'ancre dans une mouvance afro électronique qu'elle enrichit de sa flûte traversière, du tama, de la kalimba et du pandeira sur scène. Elle jouera au Grand Salon le 23 avril.

Désormais bien connu en Belgique francophone, le comédien de formation Mustii s'attèlera à la réinterprétation de son propre album An Intimate Portrait of the 21st Century Boy. Via ce journal intime gorgé de trauma, il bifurque de sa pop initiale vers une version plus dépouillée, vulnérable. Une démarche inédite et créée pour les Nuits, prévue le 29 avril à l'Orangerie.

La Grande Clameur est un collectif gigantesque de 500 chanteurs et 50 accordéons passionnés de l'histoire de Mons, l'un des berceaux de la renaissance carolingienne. Pour illustrer cela, ils chanteront le 5 mai dans le parc une création de Jean-Paul Dessy, un hommage à Roland de Lassus et Sainte Waudru, la fondatrice de la ville.

Stéphane Ginsburgh fera du 12 mai une date exceptionnelle pour les amateurs de piano contemporain. Le musicien interprétera les 10 sonates pour piano de Sergueï Prokofiev, créée par Jean-Luc Fafchamps, transportant l'audience en 1936 et à travers un demi-siècle de l'histoire de l'Union soviétique, imprégnée de la terrible pression opérée sur les arts et la pensée.

Mais encore...

Le quartier St-Géry bourgeonnera d'interventions artistiques pour un hors les murs pré-Nuits, le 5 avril. Pléthore de musiciens émergents se produiront au Palace, au Café des Halles, au Roi des Belges, au Zebra et au Mappa Mundo.

Pour le reste de la programmation musicale, les Nuits vous gâteront avec la psyché folk turque d'Altin Gün, dont le projet belge Yökai fera la première partie. Kompromat, un projet électro-industriel alliant Vitalic et Rebeka Warrior chanté en allemand jouera le même soir que Molécule, Glauque et Kap.

La programmation complète sur www.botanique.be