Tik Tok, c'est quoi cette nouvelle appli qui cartonne?

05/12/18 à 12:28 - Mise à jour à 12:27

Populaire auprès des jeunes avec plus de 500 millions d'utilisateurs par mois dans 150 pays et régions, l'application chinoise Tik Tok défraye la chronique tant par son envolée que par les dangers auxquels s'exposent ses utilisateurs. Zoom sur cette nouvelle tendance.

Tik Tok, c'est quoi cette nouvelle appli qui cartonne?

© Getty Images/iStockphoto

Depuis 2016, Tik Tok permet de créer ses propres clips musicaux. Créée en Chine par Zhang Yiming, l'application explose véritablement en 2017 lors de sa fusion avec Musical.ly, une plateforme américaine similaire, rachetée pour un milliard de dollars par la société ByteDance. À la fois un réseau social, une application vidéo et un réseau de messagerie, cette application hybride cumule à elle seule tous les éléments qui ont fait le succès de Snapchat, YouTube et Facebook.

Concrètement, Tik Tok permet la création de vidéos de 15 secondes avec fond sonore musical choisi dans le catalogue. Pour garantir son succès, l'application propose des effets spéciaux qui alimenteront le partage en réseau avec plusieurs de ses amis, eux aussi détenteur de l'application. Le jeu est alors d'apposer des hashtags au contenu vidéo afin d'obtenir un maximum de followers. L'application permet donc de recréer des clips vidéos en playback, de créer ses propres chorégraphies sur le hit du moment ou encore de mimer certaines scènes de films: un savant mélange des meilleures fonctionnalités de Vine et Snapchat.

Chaque semaine, Tik Tok lance des défis à ses utilisateurs. Ceux-ci peuvent ainsi étaler du rouge à lèvre sur une musique techno, donner l'impression de léviter sur la vidéo, se cacher et disparaître dans un placard... Tout est fait pour s'assurer de la participation active des abonnés.

Croissance effrénée mais concurrencée

Avec plus de 500 millions d'inscrits, l'application a été la plus téléchargée aux États-Unis avec pas loin de 4 millions de téléchargements sur l'App Store et Google Play en septembre dernier, détrônant Facebook. L'application se place 4e sur la liste des applications les plus téléchargées dans l'App Store, devancée par YouTube, Instagram et Snapchat. Toutefois, malgré une croissance fulgurante et des téléchargements massifs, l'engagement des utilisateurs sur la plateforme est de 29% contre 96% pour Facebook et 95% pour Snapchat. En d'autres mots, selon l'étude menée par Apptopia, même si les internautes ont téléchargé l'application en masse, ceux-ci ne l'utilisent pas toujours activement.

Facebook, dont le succès de Tik Tok a attiré l'attention, a décidé de lancer une nouvelle application nommée Lasso pour ramener vers eux les jeunes utilisateurs américains de Tik Tok. La nouvelle application indépendante de Facebook permettra aux utilisateurs de s'enregistrer tout en dansant et faisant du playback avec des chansons populaires. Un concept très similaire donc.

Quoiqu'il en soit, les contenus de Tik Tok s'exportent sur les autres plateformes, comme par exemple YouTube par le biais de compilations des meilleurs vidéos Tik Tok et génèrent des millions de vues. De quoi appâter les annonceurs à la recherche d'un réseau social encore vierge de toute publicité.

Hypersexualisation et pédopornographie: les effets néfastes de Tik Tok

Parmi les vidéos qui rencontrent le plus de succès, aucun détail n'est laissé au hasard. Effets, maquillage, montages, mises en scènes stéréotypées, moues et tenues sexy... Une application où l'éloge du corps parfait est mis en avant par des utilisateurs aux physiques lisses, parfait clone de l'utilisateur qui a buzzé juste avant. Tout y est fait pour être beau et envier les autres dans une ambiance où règnent la superficialité et le narcissisme à outrance. Certaines utilisatrices en quête de likes se filment en sous-vêtements, dénudées ou ultra-maquillées: "C'est l'économie du clic: plus il y en a, plus ça fonctionne, plus on est addict et plus il y a une cible commerciale potentielle. Il faut que la plateforme permette la diffusion et le partage de contenus qui buzzent. Sur TikTok, ce sont des vidéos à caractère sexualisant", explique Cyril di Palma, délégué général de l'association Génération numérique interrogé par Le Parisien.

Malgré une restriction d'âge légal à 13 ans, l'appli est très populaire auprès des 11-14 ans et une majorité de ses abonné(e)s ont entre 7 et 16 ans. Le succès grandissant de cette application attire les prédateurs sexuels. La situation alarmante, comme le youtubeur Le Roi Des Rats en a fait l'expérience sur Tik Tok. Se faisant passer pour une jeune fille pendant plusieurs jours, il s'est fait aborder par des individus qui n'ont pas tardé à lui faire des propositions déplacées jusqu'à tenter une rencontre physique quand est venu le refus d'envoyer de clichés pornographiques. Dans une vidéo La face cachée de Tik Tok, le Youtubeur dénonce: "Dès qu'une fille assez jeune danse avec un haut court ou un short sexy, vous pouvez être sûr à 200% qu'il y aura dans les commentaires des gens lui demandant soit de continuer à faire ce genre de vidéos, soit des commentaires très déplacés en lui disant qu'elle est sexy. Pour être populaire sur Tik Tok, il faut être beau ou exceptionnel, voire les deux. Et qu'on fasse envier les autres, tout ça pour essayer se plaire à soi-même."

ByteDance, la société à l'origine du service, a déclaré prendre prochainement des mesures pour protéger ses utilisateurs tout en rappelant la nécessité pour les parents de protéger leurs enfants. En attendant, et pour profiter au mieux de cette nouvelle plateforme sans débordements, il est conseillé de désactiver les commentaires ou de les limiter, de limiter son utilisation pour éviter l'addiction, d'empêcher la divulgation et le téléchargement de ses vidéos en direct et surtout de signaler ou bloquer tout individus considérés comme suspect.

Emilie Petit

En savoir plus sur:

Nos partenaires