Serge Coosemans
Serge Coosemans
Chroniqueur
Chronique

11/09/18 à 09:46 - Mise à jour à 12:47

Sur Internet, faites l'amour, pas la guerre

Et s'il était plus que temps de propager sur Internet une nouvelle révolution hippie, préférant l'amour à la guerre et les vibrations positives au bourre-pif permanent? C'est un ancien "troll de compète" qui le propose, jugeant que le sport de combat d'il y a dix ans n'est plus aussi sain qu'il ne le fut, aujourd'hui même devenu carrément démoniaque. Hare hare Krishna, c'est le Crash Test S04E02.

Je pense qu'il n'est pas exagéré, ni vraiment fanfaron, d'avancer que je fus jadis une terreur de l'Internet. "Troll de compète", dont "les victimes ploient sous des clés de bras magistrales", avait écrit Myriam Leroy à mon sujet dans le trombinoscope du magazine Wilfried, résumant ainsi une affaire entendue. Je n'en tire pas réellement de fierté, juste quelques souvenirs assez drôles, bien que de plus en plus vagues. C'était gai, ces clashs, ces fights. Se prendre le chou avec des réactionnaires déguisés en libertariens, des polémistes en mousse et des sénateurs aux costumes mal coupés. C'était gai mais c'était il y a longtemps et ça n'a jamais été très important, "dans ma vraie vie", assez bizarrement. Bien sûr, j'ai aussi eu quelques conflits de réseaux sociaux plus récents mais ceux-là étaient moins flamboyants, moins amusants. Je m'y sentais comme Harrison Ford au début de Blade Runner, quand il mange ses sushis et que le flic qui fait des cocottes en papier vient lui proposer une mission: pas fort motivé de retourner au charbon. À quoi bon encore virtuellement démonter quelqu'un pour amuser la galerie et générer des GIFs de Michael Jackson en train de manger du pop-corn, cette mort de l'âme? À quoi bon encore participer à la débilisation générale des réseaux sociaux à une époque où c'est en fait tout le contraire qu'il s'impose de faire?
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires