Le parcours d'Abdullah Karam résume toute l'absurdité de la guerre. Fan de jeu vidéo, ce jeune créateur syrien n'aurait jamais pu devenir développeur s'il n'avait pas été forcé de quitter son pays en 2014. Fuyant une armée nationale qui l'obligerait à tirer sur des connaissances, le créateur sortait le mois dernier Path Out, jeu vidéo indé racontant son exil de Syrie. L'aventure inspirée des jeux de rôle japonais old school des années 1980 et 1990 ...