Des insoumis sous les pixels

15/02/19 à 13:37 - Mise à jour à 13:42
Du Le Vif Focus du 07/02/19

Des premiers succès de vente à des expositions comme celle du Victoria & Albert Museum de Londres, le jeu vidéo à message touche progressivement le grand public. Les 18 oeuvres clefs mises en lumière par Games & Politics à l'ISELP montent elles aussi aux barricades. Le point sur un genre en mouvement.

"Au final, seule une personne sur dix n'appuie pas sur le bouton", soupire Malath Abbas. Ce game designer né en Irak tire un bilan désabusé de Killbox. Asseyant deux joueurs face à face, cette installation aux airs de borne d'arcade glisse ces derniers dans la peau, l'un d'un opérateur de drone militaire, et l'autre de sa victime potentielle. À la clef, un possible meurtre désincarné, à distance. Brossant la relation entre ces deux lignes de vie, cette exploration clôt l'interpellant Games & Politics. Après avoir traversé quinze pays -dont les États-Unis et la Russie-, cette exposition pose ses pixels à Bruxelles. Ses 18 jeux à message déclinent un format trop rare d'événement gaming. Exit la réconfortante nostalgie du jeu vidéo; place à l'implacable actualité politique, économique et sociale de notre quotidien.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné