BRINK, développé par Splash Dammage, édité par Bathesda Softworks, sortie le 13 mai sur PC, PS3 et Xbox 360.

FPS futuriste et prometteur, BRINK est un jeu qui sera essentiellement basé sur le multijoueur. Même s'il possède un mode solo, celui-ci semble plus être destiné à l'entraînement qu'à une véritable trame digne de ce nom.

La coopération est plus que jamais mise en avant: chaque joueur détermine sa classe parmi les quatre proposées (soldat, opérateur, ingénieur ou médecin) et se voit attribuer des fonctions qui lui sont propres. Si le soldat devra aller poser la bombe, le médecin s'attellera principalement à soigner ses coéquipiers. Clou du spectacle, l'opérateur en tant qu'espion pourra se déguiser en ennemi, une option qui semble offrir pas mal de possibilités.

Le jeu utilisera un style de déplacement nommé SMART. Il suffira de presser le bouton courir et le joueur sautera et évitera les obstacles automatiquement. Les images de perso qui court, rampe et saute dans tous les sens comme un animal sont à couper le souffle.

Avec sa customisation à gogo et son design atypique, le jeu se tourne vers un style FPS plus arcade que les jeux habituels. Moins réaliste qu'un Call of Duty, il semble offrir un système de gameplay un peu plus original. Si le jeu est à la hauteur de sa promotion, il est possible d'obtenir d'ici le 13 mai un multijoueur au gameplay attrayant, loin du conformisme des grands titres du jeu vidéo.

Thibault Richard (stg.)

FPS futuriste et prometteur, BRINK est un jeu qui sera essentiellement basé sur le multijoueur. Même s'il possède un mode solo, celui-ci semble plus être destiné à l'entraînement qu'à une véritable trame digne de ce nom. La coopération est plus que jamais mise en avant: chaque joueur détermine sa classe parmi les quatre proposées (soldat, opérateur, ingénieur ou médecin) et se voit attribuer des fonctions qui lui sont propres. Si le soldat devra aller poser la bombe, le médecin s'attellera principalement à soigner ses coéquipiers. Clou du spectacle, l'opérateur en tant qu'espion pourra se déguiser en ennemi, une option qui semble offrir pas mal de possibilités. Le jeu utilisera un style de déplacement nommé SMART. Il suffira de presser le bouton courir et le joueur sautera et évitera les obstacles automatiquement. Les images de perso qui court, rampe et saute dans tous les sens comme un animal sont à couper le souffle. Avec sa customisation à gogo et son design atypique, le jeu se tourne vers un style FPS plus arcade que les jeux habituels. Moins réaliste qu'un Call of Duty, il semble offrir un système de gameplay un peu plus original. Si le jeu est à la hauteur de sa promotion, il est possible d'obtenir d'ici le 13 mai un multijoueur au gameplay attrayant, loin du conformisme des grands titres du jeu vidéo. Thibault Richard (stg.)