Cruiser, c'était la job d'Yves à temps plein, mais il était plutôt badloqué en amour. Pas ben sorteux, il a tout de même rencontré au nightclub Danielle, devenue depuis sa blonde. Si vous n'avez pas tout compris, pas de panique, Yves nous vient tout simplement du Québec. Ses déboires am...

Cruiser, c'était la job d'Yves à temps plein, mais il était plutôt badloqué en amour. Pas ben sorteux, il a tout de même rencontré au nightclub Danielle, devenue depuis sa blonde. Si vous n'avez pas tout compris, pas de panique, Yves nous vient tout simplement du Québec. Ses déboires amoureux nous étaient racontés dans un précédent album, Yves, le roi de la cruise, paru en 2010 chez le même éditeur. Le voilà de retour huit ans plus tard, les deux auteurs ayant respectivement un job de web designer (il faut bien manger) et une petite fille (il faut bien se reproduire). Yves en est presque là: il est sur le point d'emménager avec Danielle. Mais un étrange phénomène se produit: il remarque que depuis qu'il est maqué, toutes les filles se retournent sur son passage et il se fait même aborder dans la rue par les plus hardies. Son pote Michel lui explique: "Vu que t'es en couple pis que t'es heureux, tu dégages des phéromones. Ça attire les femmes". Étant un être faible, Yves a bien du mal à résister à la tentation. Les amateurs du politiquement correct peuvent passer leur chemin; les autres ne seront pas déçus par ce personnage vrai dans tout son cynisme, ses petites manipulations et sa lâcheté. L'humour nous empêche de le détester complètement, les auteurs le plaçant dans des situations embarrassantes pour la plus grande joie du lecteur épris de justice.