DE JASON REITMAN. AVEC CHARLIZE THERON, PATTON OSWALT, PATRICK WILSON. 1 H 33. SORTIE: 28/03.
...

DE JASON REITMAN. AVEC CHARLIZE THERON, PATTON OSWALT, PATRICK WILSON. 1 H 33. SORTIE: 28/03. Dans Juno (2007), Jason Reitman mettait en scène une adolescente faisant preuve, dans une situation pourtant éprouvante de maternité précoce, d'une impressionnante maturité, doublée d'une sagesse certaine dans sa recherche exigeante des meilleurs parents possibles pour le bébé qu'elle ne voulait pas élever. Mavis, l'héroïne de son nouveau film, est au contraire une femme certes assurément adulte par son âge, mais présentant tous les signes d'une immaturité profonde... L'ironie de cette inversion n'a pas pu échapper au réalisateur de 34 ans, maître de la comédie caustique et de l'humour noir comme Thank You For Smoking (2005) et Up In The Air (2009) l'ont prouvé avec éloquence. Moins orienté vers le rire, et plus vers le drame intime, Young Adult aborde avec une intelligence aiguë et beaucoup de sensibilité un sujet qui hante bon nombre de films comiques ou de contes moraux produits aux Etats-Unis: l'incapacité à grandir, à mûrir, à quitter les illusions de l'enfance et à cesser d'être cet "adulescent" (contraction d'"adulte" et d'"adolescent) que jouent si souvent un Ben Stiller ou -surtout- un Adam Sandler dans leurs comédies populaires. Reitman a pris pour (anti?)héroïne une certaine Mavis Gary, qu'a imaginée tout comme Juno la scénariste Diablo Cody. Auteure de romans pour les ados, genre littéraire auquel fait allusion le titre, cette provinciale "montée" à Minneapolis y apprend que son ex-petit ami est devenu père. La nouvelle est un choc pour celle qui ne s'est jamais remise de sa rupture avec lui. Sur un coup de tête, Mavis décide de retourner dans sa petite ville natale, et d'y reconquérir Buddy... Charlize Theron s'avère le choix idéal pour un rôle demandant tout à la fois pouvoir de séduction et fragilité panique, projection d'une image positive et expression de troubles intérieurs. L'actrice de Monster restitue Mavis dans toute sa souvent irritante mais globalement bouleversante complexité. Une prestation crédible et sans filet, pour un personnage démontrant que, contrairement à certains clichés, être belle ne fait pas plus le bonheur que la richesse matérielle. Jason Reitman, qui aime énormément prendre le spectateur à rebours de ses attentes, ne s'en prive pas dans un Young Adult esquissant par ailleurs une ébauche d'amitié entre son héroïne et un ancien camarade de lycée (remarquable Patton Oswalt) infirme de c£ur comme de corps après les horreurs infligées dans son adolescence par des harceleurs cruels. Les scènes entre ces deux êtres moins différents qu'il n'y paraît en surface comptent parmi les meilleures d'un beau et déchirant portrait de femme en détresse, offrant des sensations volontiers contrastées mais toutes mémorables. LOUIS DANVERS