Acclamé outre-Atlantique depuis la parution de The River Why en 1983, David James Duncan (Portland, 1952) décrivait au début des années 90 et avec beaucoup d'humour dans Les Frères K les destinées contrariées d'une famille américaine dans l'après-guerre, avec la Guerre du Vietnam comme sombre horizon pour les trois fils aînés, un père ayant frôlé une grande carrière dans le base-ball avant un accident, et une mère ne vivant que pour Dieu. Une lumineuse saga familiale, riche en crises et rebondissements, enfin traduite en français.
...