"Couleur chaos"

Après deux albums en anglais (le premier avait été produit par Arnaud Rebotini) et quatre ans d'attente, le chanteur franco-américain Yan Wagner s'attaque à ...

Après deux albums en anglais (le premier avait été produit par Arnaud Rebotini) et quatre ans d'attente, le chanteur franco-américain Yan Wagner s'attaque à la langue de son ami Étienne Daho sur un troisième disque où la pop électronique joue avec la new et la cold wave, la piste de danse et les claviers d'un autre temps. Dandy ténébreux, crooner eighties, Wagner s'y promène, funky, groovy, entre clin d'oeil à John Fante ( Demande à la poussière) et amnésie amoureuse ( Souvenir détail). Couleur chaos a été marqué par plusieurs deuils (dont celui de sa mère) et un déménagement à Marseille mais, jouette et acidulé, il s'affranchit du côté obscur et oppressant de la Force pour mieux repeindre ses chansons taillées pour le Top 50. Chaos debout...