"Le conducteur le plus expérimenté au monde". Waymo joue la confiance pour décrire les débuts commerciaux de One, son service de taxis autonomes à Phoenix. Déployant ces derniers dans la banlieue de la ville d'Arizona, la branche d'Alphabet (Google) garde toutefois des humains prêts à reprendre le volant à tout moment. Ces Chrylser Pacifica autonomes prennent en outre en charge et débarquent leurs passagers sur des zones spécifiques. Limitée à un cercle restreint de clients, cette première n'en demeure pas moins un événement. À bord, des boutons physiques surmontés d'une webcam servent à contacter le support téléphonique, à lancer ou arrêter le trajet. Les passagers peuvent en outre surveiller sur un écran d'appui-tête les objets routiers que "voit" la voiture. Tarifé à 0,85 euro du kilomètre (10 à 15% en moins qu'un VTC humain), Waymo One n'est pas le premier essai commercial de robot taxi, mais son rayon d'action (sur quatre communes) et ses ambitions (Alphabet commandait 62 000 véhicules en juin dernier) le placent au-dessus de projets concurrents comme ceux de GM, Ford, Zoox, Aurora, Uber et Lyft.

https://waymo.com