Bag lady: une femme porte un sac en plastique transparent, rempli de billets de banque, et se promène dans un centre commercial. Bienvenue dans la performance d'un acte artistique infiltré dans notre quotidien, incisant l'ordre social. La bonne performance secoue, perturbe, questionne, ose, préfère l'expérience au spectacle. La Finlandaise Pilvi Takala performera "son sac d'argent" à City 2, le 26 février dans le cadre du festiva...

Bag lady: une femme porte un sac en plastique transparent, rempli de billets de banque, et se promène dans un centre commercial. Bienvenue dans la performance d'un acte artistique infiltré dans notre quotidien, incisant l'ordre social. La bonne performance secoue, perturbe, questionne, ose, préfère l'expérience au spectacle. La Finlandaise Pilvi Takala performera "son sac d'argent" à City 2, le 26 février dans le cadre du festival Performatik11. Autres réalités insolites, avec le collectif Deepblue et leur Field Works-Hotel: une rencontre dans une chambre d'hôtel, un seul spectateur à la fois. Des univers se croisent. Théâtre, danse, arts plastiques, musique, multimédia se retrouvent dans ce festival bruxellois, organisé par le Kaaitheater, en collaboration avec une dizaine de lieux (La Raffinerie/Charleroi Danses, Wiel's, Bozar, Argos Center of Art & Media, Beursschouwburg...). Dix jours d'exploration, une trentaine de performances belges et internationales se partagent la programmation. A épingler, Ivo Dimchev et son théâtre physique, transgenre, lyrique et parfois cru. Il sera au festival en 2 coups: I-On, un solo-dialogue avec les sculptures de l'Autrichien Franz West, et We.art.dog.come: marionnettes, chien et affrontements nature/culture , vie/mort. Autre intensité, la danseuse Mette Ingvartsen crée All the way out there et annonce "une performance des extrêmes", entre cris forts et cris faibles. Sur la société consumériste, 3 conférences-performances du duo à suivre Barbara Matijeviæ et Giuseppe Chico. Inspiré de Kafka, Kris Verdonck nous plonge pour sa part dans K, a Society, installation de sensations par l'image agrandie: créatures-machines en déclin, chute lente d'un gratte-ciel, assemblée moqueuse, businessman noyé... De son côté, Christoph De Boeck installe un curieux Ciel d'acier pour capter nos ondes cérébrales et rythmer (en marteaux) notre état émotionnel! Au Wiel's, The Other Tradition propose un kaléidoscope de la jeune génération. Le 5 mars, le Kaai terminera le festival par une after, hautement Art & VJ, du collectif Visual Kitchen. PERFORMATIK11, DU 24 FÉVRIER AU 5 MARS. INFOS. WWW.KAAITHEATER.BE NURTEN AKA