"Can't Wait to Be Fine"

Il fut un temps où les Français nous faisaient autant rire avec leurs groupes de rock qu'avec leurs footballeurs (ah, la formidable grève de l'entraînement à l...

Il fut un temps où les Français nous faisaient autant rire avec leurs groupes de rock qu'avec leurs footballeurs (ah, la formidable grève de l'entraînement à la Coupe du monde 2010). John Lennon comparait même jadis le rock français au vin anglais. We Hate You Please Die (il ne faut pas souhaiter la mort des gens, recommandait Dominique A, ça les fait vivre plus longtemps) est la preuve jeune et vivante que nos voisins savent faire cracher les guitares sans se toucher la nouille. Plus que des ersatz de Thee Oh Sees et de Ty Segall, les Rouennais qui invitaient l'an dernier des groupes à reprendre des tubes plus ou moins honteux de leur enfance (Benny Bennassi, Tokio Hotel...) sur une compilation caritative signent un deuxième album nerveux et bien foutu.