"Whale City"

Side project, supergroupe. Pour le troisième Warmduscher (traduisez par mauviette), Saul Adamczewski retrouve Jack Everett (ancien batteur de la Fat White Family...

Side project, supergroupe. Pour le troisième Warmduscher (traduisez par mauviette), Saul Adamczewski retrouve Jack Everett (ancien batteur de la Fat White Family), Ben Romans-Hopcraft (à ses côtés dans Insecure Men) et le chanteur Clams Baker alias Mutado Pintado échappé de Paranoid London... Une affaire de famille donc. Et une tornade d'album qui fait dans le rap rock de Blancs ( Standing on the corner), le post-punk à la Pere Ubu, la soul malade survoltée ( 1000 Whispers) et le garage enragé à la Thee Oh Sees ( Big Wilma) pour mieux s'éteindre sous les lampions et les cocotiers ( Summertime Tears). Whale City, ville imaginaire dont le disque est la chronique, ne manque ni de couille ni de groove. Bordélique, varié, sauvage et "jouissivement" chaotique.