Fondé en 2006 par Jean-Baptiste Guillot, Born Bad Records s'est depuis quelques années maintenant érigé comme le plus incontournable des labels français. Vitrine d'un rock bleu bla...

Fondé en 2006 par Jean-Baptiste Guillot, Born Bad Records s'est depuis quelques années maintenant érigé comme le plus incontournable des labels français. Vitrine d'un rock bleu blanc rouge bien meilleur que le vin anglais (Frustration, JC Satan, Cannibale...), championne de l'excavation (Francis Bebey, Pierre Vassiliu) et de la collaboration (les Dakhla Sahara Sessions de Group Doueh et Cheveu), la maison de disques parisienne résolument indépendante et plutôt radicale a envoyé du beau monde pour souffler en Belgique ses quinze bougies. Avec le post punk de Vox Low, les guitares nineties de Bryan's Magic Tears (dommage qu'on n'ait pas en prime le projet de son batteur Paul Ramon: Pleasure Principle) et le rock génialement dégingandé du Villejuif Underground, Born Bad s'offre un joyeux anniversaire et promet de belles retrouvailles sous les coupoles du Botanique. Natural born killers...