Circonstances aidant, c'est du côté de la VOD qu'il faut aller chercher quelques-unes des sorties les plus marquantes de ces derniers mois. À commencer par deux pépites new-yorkaises, le survolté Uncut Gems, des frères Safdie, collés aux basques d...

Circonstances aidant, c'est du côté de la VOD qu'il faut aller chercher quelques-unes des sorties les plus marquantes de ces derniers mois. À commencer par deux pépites new-yorkaises, le survolté Uncut Gems, des frères Safdie, collés aux basques d'un diamantaire borderline jouant sa survie, et Skate Kitchen, échappée féministe qui voyait Crystal Moselle dévaler les rues de Big Apple en compagnie d'un collectif de skateuses, en quelque puissant appel de liberté. Sont venus s'y ajouter le guère moins stimulant Swallow, de Carlo Mirabella-Davis, portrait d'une femme mal mariée et modèle d'angoisse domestique; Ema, le dernier opus de Pablo Larraín, auscultant un couple se déchirant au son du reggaeton; Blind Spot, de Tuva Novotny, s'engoufrant dans l'angle mort du suicide adolescent; Divino Amor, où Gabriel Mascaro brocarde les dérives conservatrices du Brésil, ou encore The Third Wife, d'Ash Mayfair, le portrait délicat, dans le Viêtnam du XIXe siècle, d'une jeune fille à la veille d'un douloureux voyage intérieur sur la voie de l'émancipation. Sans oublier About Endlessness, dernière livraison désabusée du Suédois Roy Andersson qui -c'est le monde à l'envers- connaîtra prochainement une seconde vie sur grand écran...