C'est, sans conteste, l'un des films les plus forts que l'on ait pu voir ces derniers mois. Dans Utøya 22. juli, Erik Poppe revient sur le massacre perpétré le 22 juillet 2011 par un terroriste d'extrême droite qui, après avoir fait sauter une bombe à Oslo, avait pris pour cible un camp d'été de jeunes progressistes norvégiens, faisant 77 victimes au total. Une tragédie que le réalisateur reconstitue à hauteur des victimes, entraînant, l'exposition passée, le spectateur dans un hallucinant plan-séquence de 72 minutes accompagnant la fuite éperdue de Kaja, une jeune fille tentant d'échapper aux balles du tueur. En résulte une expérience de cinéma d'une intensité exceptionnelle, saisissante plongée au coeur de l'effroi laissant une impression indélébile. Pas de bonus.

D'Erik Poppe. Avec Andrea Berntzen, Sorosh Sadat. 1 h 33. Dist: September Film.

8