S'il est adapté d'une nouvelle de Ruth Rendell (Une amie qui vous veut du bien), ce film, où il est que...

S'il est adapté d'une nouvelle de Ruth Rendell (Une amie qui vous veut du bien), ce film, où il est question de faire revivre une morte, évoque autant le Laura d'Otto Preminger, que le Vertigo d'Alfred Hitchcock. Influences revendiquées par un Ozon voyant dans le cinéma hollywoodien classique mieux qu'une inspiration, son ADN: "Ils voulaient faire des films commerciaux, mais avec des thématiques très personnelles et fouillées, et donc des films exigeants, en fait. C'est mon idéal en tant que cinéaste..." J.F.PL.