S'il n'existe pas à proprement parler de regard féminin sur le monde, pas plus qu'un usage féminin de l'obturateur, l'Histoire de la photographie a trop longtemps roulé dans les ornières de l'oei...

S'il n'existe pas à proprement parler de regard féminin sur le monde, pas plus qu'un usage féminin de l'obturateur, l'Histoire de la photographie a trop longtemps roulé dans les ornières de l'oeil masculin, négligeant l'apport des Natalia LL, Abigail Heyman et autre Newsha Tavakolian. Il était donc plus que temps d'écrire un récit élargi de ce médium, une sorte de roman visuel audacieux, qui éclaire l'amateur au-delà des figures consacrées telles que Germaine Krull, Diane Arbus ou Cindy Sherman. On doit l'initiative à Marie Robert, conservatrice en chef au Musée d'Orsay, et Luce Lubart, commissaire d'exposition. Ensemble, elles signent Une histoire mondiale des femmes photographes qui reprend les travaux de 300 photographes femmes par le biais de 450 images. Le tout pour une immersion emmenant de l'invention du médium jusqu'à l'aube du XXIe siècle.