Une intelligence artificielle d'Huawei terminait récemment la symphonie (n°8) inachevée de Franz Schubert. Heureusement, les collaborations entre IA et composition musicale ne se soldent pas forcément par des initiatives controversées. Metronaut utilise ainsi un algorithme pour créer des orchestres virtuels accompagnant un musicien jouant face à son smartphone ou sa tablette. Donnant par exemple l'impression à un pianiste qu'un orchestre le suit, l'appli française ajuste le tempo de ses musiciens numériques au rythme des instruments humains qu'elle écoute. Le tour de passe-passe qui permet également des duos mi-humain mi-robot fascine à tel point qu'il vient de recevoir 3,98 millions d'euros d'investissements. Yann Le Cun, le responsable des projets d'intelligence artificielle de Facebook, et Nobuyuki Idei, l'ex-boss de Sony Corporation ont en outre ouvert le portefeuille (sans que l'on sache leur dessein exact). Téléchargé par 160 000 personnes sur l'App Store, Metronaut offre dix minutes d'accompagnement gratuites et demande ensuite neuf euros d'abonnement par mois. Sonnez hautbois?

www.antescofo.com/fr