Après son Galaxy Fold l'an dernier, Samsung se plie à nouveau en deux avec un smartphone à clapet. Exit la charnière horizontale inspirée d'un livre du premier modèle. Avec le Flip, le géant coréen regard...

Après son Galaxy Fold l'an dernier, Samsung se plie à nouveau en deux avec un smartphone à clapet. Exit la charnière horizontale inspirée d'un livre du premier modèle. Avec le Flip, le géant coréen regarde dans le rétro et s'inspire des téléphones clamshell (à clapet) du début des années 2000. Ce form factor réalise des selfies de groupe ou stabilise son zoom en posant le Flip à moitié ouvert sur une table. Mieux, il renoue aussi avec un geste jubilatoire: celui de raccrocher physiquement d'un clac après un coup de fil. Les smartphones dont la forme n'a cessé de copier celle du premier iPhone depuis treize ans retrouvent un intérêt. Mais les obstacles sont nombreux. Si Samsung précise que sa charnière protégée par des brosses supporte 200 000 mouvements, la durabilité de son écran soulève des doutes. Le youtubeur JerryRigEverything (spécialisé en stress tests) pointait ainsi dans une chronique détaillée que l'écran du Flip ne résiste pas aux rayures. Un défaut qui passe mal face aux 1 499 euros réclamés.