Entre 2 et 3 millions d'euros: telle est l'estimation que la maison Artcurial a fait connaître pour le dessin original d'Hergé qu'elle mettra en vente le 21 novembre prochain à Paris, qu'elle exhibe avant cela pendant dix jours à Bruxelles, et avec lequel elle compte bien exploser ses chiffres. Détentrice de huit des dix plus ha...

Entre 2 et 3 millions d'euros: telle est l'estimation que la maison Artcurial a fait connaître pour le dessin original d'Hergé qu'elle mettra en vente le 21 novembre prochain à Paris, qu'elle exhibe avant cela pendant dix jours à Bruxelles, et avec lequel elle compte bien exploser ses chiffres. Détentrice de huit des dix plus hautes enchères pour une oeuvre de Hergé, elle en détient aussi le record absolu, avec les 2,6 millions d'euros versés par un collectionneur il y a six ans pour les originaux des premières pages de garde des albums de Tintin. Une barre très haute mais peut-être atteignable avec ce dessin de 1936 réalisé sur papier à l'encre de chine, aquarelle et gouache (des couleurs directes donc, très rares chez Hergé) et qui ne serait rien moins que le premier dessin effectué par Hergé pour la couverture du Lotus bleu, mais à l'époque refusé par son éditeur pour des questions de quadrichromie trop coûteuse -Hergé en fera alors une autre version, très proche mais plus "simple" à reproduire. Tous les tintinophiles vous le diront: Le Lotus bleu, et sa couverture, font partie des plus belles et plus importantes oeuvres de Hergé, ce cinquième album de Tintin marquant un tournant historique et profond dans son oeuvre et sa graphie. Un tel dessin de 34 cm sur 34 cm vaut-il pour autant les 3 millions d'euros espérés? On aurait tendance à dire oui si le propriétaire original du dessin (Hergé l'avait offert au fils de l'éditeur Louis Casterman) ne l'avait pas conservé pendant des décennies soigneusement... plié en six. On n'imagine pas l'estimation de ce dessin, à découvrir dès le 18 septembre, s'il avait été conservé à plat!