Il est au monde du jeu ce que Steve Jobs ou Bill Gates ont été à celui de l'informatique: un demi-dieu que les gamers vénèrent et à qui ils doivent beaucoup, si pas tout. Une célébrité placée bien haut dans leur panthéon, qui a bâti un empire sur base d'un plateau de jeu, lequel a changé à jamais la face de l'industrie du divertissement et la culture populaire, habituée aujourd'hui des jeux immersifs et collectifs à la première personne bourrés de fantasy. Un génie donc, dont vous, quidam ou néophyte, n'avez sans ...

Il est au monde du jeu ce que Steve Jobs ou Bill Gates ont été à celui de l'informatique: un demi-dieu que les gamers vénèrent et à qui ils doivent beaucoup, si pas tout. Une célébrité placée bien haut dans leur panthéon, qui a bâti un empire sur base d'un plateau de jeu, lequel a changé à jamais la face de l'industrie du divertissement et la culture populaire, habituée aujourd'hui des jeux immersifs et collectifs à la première personne bourrés de fantasy. Un génie donc, dont vous, quidam ou néophyte, n'avez sans doute jamais entendu parler -et dont il est difficile de repérer l'éclat derrière le look catogan-barbiche-chemise Hawaï. Gary Gygax est pourtant de ceux-là, un petit agent d'assurance du Wisconsin devenu l'un des grands architectes de notre pop culture: dans les années 70, il a inventé le jeu Donjons & Dragons, " l'un des jeux les plus importants de tous les temps. D&D n'a rien à voir avec le Monopoly ou le Cluedo. Il tient plus du système d'exploitation. Un système de règles élaborées à partir desquelles les joueurs peuvent bâtir leurs propres histoires. Il suffit d'avoir de l'imagination et de la créativité pour créer son propre jeu. Le jeu permet à n'importe qui de devenir un super-héros légendaire. De vivre des aventures, de relever des épreuves. C'est inscrit dans le coeur de chacun -on a tous envie d'être des guerriers." Gary Gygax n'a pas sorti de sa poche ce jeu de plateau et premier "vrai" jeu de rôle tel qu'on l'a pratiqué (comme des zinzins et pendant des nuits entières) dans les années 80. L'Éveil du maître du Donjon revient en détail sur les petits cailloux qui ont mené au grand oeuvre: une passion pour les wargames et autres reproductions de batailles en figurines, un goût pour les histoires et la fantasy (Gygax détestait Tolkien, " pas assez d'action"), la découverte du dé à 20 faces, l'invention du maître du jeu, qui scénarisera, guidera mais ne jouera pas, la rencontre de Gygax et Arneson, co-créateur du jeu... Un récit passionnant, qui n'a pas oublié d'être une BD: les auteurs, New-Yorkais, figures du Wired, du New York Times ou du New Yorker, ont eu l'idée, évidente mais brillante, de mener le récit comme on mène un jeu de plateau et beaucoup de jeux vidéo directement inspirés de D&D: en immersion complète. " Tu es Ernest Gary Gygax. Tu es né à Chicago le 27 juillet 1938. Tous les étés, tes parents te conduisent chez tes grands-parents, dans la petite ville pittoresque de Lake Geneva, dans le Wisconsin." Un grand destin t'attend.