En 2015, Muriel Barbéry (le best-seller L'Élégance du hérisson) nous avait convié à une première approche d'un monde magique dans La Vie des elfes. Ici, elle remonte la genèse de ce peuple à 4 000 000 av. J-C jusqu'en 1938, où se livre la dernière bataille de l'ère des Brumes. Bienvenue dans la dernière alliance des elfes et des humains, une immense fresque métaphorique où "la poésie" se fracasse contre "le meurtre". Les elfes sont les passeurs d'histoires harmonieuses, disciples de la rencontre poétique, de la bonne chère et des grands crus (Petrus en est l'instigateur). Les humains et certains elfes cupides appartiennent eux au meurtre, à la trahison, à la violence barbare... Les fans de fantastique seront ravis de se plonger dans le monde des Brumes où le "thé gris" assure une pluralité d'images somptueuses et permet le passage du monde des elfes à celui des humains, où le " thé de mille ans" préserve de la mort et où le champagne est " inversé". La description minutieuse voire exhaustive de la nature, de scènes de batailles sauvages ou de la métamorphose de ces génies de l'air bienveillants lassera les autres. Et l'aide du " thé gris" s'avérera indispensable aux cartésiens...

de Muriel Barbery, Éditions Gallimard, 377 pages.

6