Veroshka, jeune fille solitaire de neuf ans, doit faire face à deux situations compliquées: elle est immigrée russe dans une petite ville du Connecticut et sa mère qui l'élève seule avec son petit frère n'a pas les moyens de rivaliser avec les anniversaires grandioses de ses cop...

Veroshka, jeune fille solitaire de neuf ans, doit faire face à deux situations compliquées: elle est immigrée russe dans une petite ville du Connecticut et sa mère qui l'élève seule avec son petit frère n'a pas les moyens de rivaliser avec les anniversaires grandioses de ses copines de classe. Pas évident de s'intégrer du coup. De plus, quand vient l'été, tout le monde part en vacances et les deux enfants se retrouvent seuls. Cette fois-ci, une lueur d'espoir anime la petite fille lorsqu'elle apprend l'existence d'un camp de vacances pour enfants russes. Là, c'est sûr, elle va se faire plein de copines. Elle se rendra vite compte de la cruauté des enfants, quelle que soit leur nationalité. Moins épouvantable que le suggère le titre, l'été que passa en vrai l'autrice Vera Brosgol fut éprouvant, voire traumatisant. Preuve en est la bande dessinée thérapeutique que vous tenez en main. Brosgol choisit l'angle de l'humour pour désamorcer les situations gênantes et pénibles, comme l'absence de portes aux WC, les attaques incessantes de taons, et bien sûr le fait d'être la plus jeune dans le groupe des grandes. La formation en cinéma d'animation de la dessinatrice participe à la réussite de ce récit qui ravivera des souvenirs chez les vétérans du scoutisme et permettra aux plus jeunes d'éviter les pièges de la colo de vacances.