Rendez-vous mensuel des lecteurs de Focus à la Cinematek, les Focus Nights mettent l'accent cette année sur les débuts de réalisateurs d'horizons divers, à travers une sélection de dix films réunis sous l'intitulé "Banc d'essai". Au programme du mois de décembre, Un 32 août sur terre, le film qui révélait, en 1998, le Québécois Denis Villeneuve, futur réalisateur entre autres de Incendies,Sicario, Arrival...

Rendez-vous mensuel des lecteurs de Focus à la Cinematek, les Focus Nights mettent l'accent cette année sur les débuts de réalisateurs d'horizons divers, à travers une sélection de dix films réunis sous l'intitulé "Banc d'essai". Au programme du mois de décembre, Un 32 août sur terre, le film qui révélait, en 1998, le Québécois Denis Villeneuve, futur réalisateur entre autres de Incendies,Sicario, Arrival, et jusqu'au tout récent Blade Runner 2049, suite unanimement saluée du classique de Ridley Scott. Pour son premier long métrage, le cinéaste, auteur précédemment du court REC FFWD et d'un segment du film collectif Cosmos, emboîtait le pas à Simone Prévost (Pascale Bussières), jeune femme victime, un 32 août, d'un violent accident de voiture. Et qui devait, sous le choc, larguer son boulot comme ses projets de voyage en Italie, pour demander à son meilleur ami, Philippe (Alexis Martin), de lui faire un enfant. À quoi ce dernier mettrait une condition: qu'ils se rendent à cette fin dans un désert, le duo optant pour Salt Lake City et l'étendue de sel avoisinante, cadre dénudé d'un voyage initiatique intime. S'appuyant sur la photographie du chef-opérateur André Turpin (qu'il retrouvera ensuite pour Maelström et Incendies), Villeneuve signait un film à l'étrangeté douce-amère, équipée insolite combinant drames existentiel et sentimental. Et idéalement incarnée par Alexis Martin et la trop rare Pascale Bussières, qui illuminait, quelques années plus tôt, When Night Is Falling, de Patricia Rozema, et que l'on retrouverait par la suite chez Pascal Bonitzer pour Petites coupures ou Gilles Bourdos pour Afterwards. Quant à Villeneuve, ce premier film éminemment singulier annonçait son parcours à venir, étant notamment sélectionné à Un Certain Regard à Cannes, non sans obtenir le Bayard d'or du festival de Namur... La séance sera introduite par un critique de Focus et se prolongera autour d'un verre.