Le Cinéma de Minuit de Patrick Brion nous propose de redécouvrir un grand film méconnu du réalisateur du Voleur de bicyclette. Ce drame bouleversant a pour personnage central un retraité confronté à la solitude, ...

Le Cinéma de Minuit de Patrick Brion nous propose de redécouvrir un grand film méconnu du réalisateur du Voleur de bicyclette. Ce drame bouleversant a pour personnage central un retraité confronté à la solitude, à la vieillesse et à la pauvreté. Umberto Domenico Ferrari, ancien fonctionnaire, n'arrive pas à survivre avec sa modeste pension, et les dettes s'accumulent, jusqu'à étrangler un homme que son entourage n'aide pas et qui voit s'approcher le spectre humiliant de la mendicité... Écrit comme Le Voleur de bicyclette par le scénariste-clé du néoréalisme Cesare Zavattini, Umberto D. fait le choix d'un interprète non professionnel, Carlo Battisti, professeur de linguistique à l'université de Florence, dont ce sera le seul rôle. Une immense tendresse et une solidarité palpable habitent le film, qui ne cède jamais pour autant au sentiment facile. De Sica jouant la dédramatisation par l'observation minutieuse, la matérialisation du temps qui passe, inexorablement.