Le jeu vidéo rêve parfois d'artisanat. Suivant la voie des créatures en plasticine de The Neverhood (1996) et du plus récent...

Le jeu vidéo rêve parfois d'artisanat. Suivant la voie des créatures en plasticine de The Neverhood (1996) et du plus récent The Dream Machine, Trüberbrook plonge en stop motion dans l'Allemagne rurale de la fin des années 60. Ce point & click invoquant l'esthétique de Wes Anderson suivra un jeune physicien américain plongé dans une intrigue de fin du monde entre Twin Peaks et X-Files. En attendant Harold Halibut l'an prochain, ce voyage prometteur prouve que le fait main a aussi sa place derrière les joysticks.