Beaucoup s'y sont vautrés avec complaisance. La plupart s'y sont abandonnés à la facilité. Il a beau, tous styles confondus, jalonner l'histoire de la musique, l'album de reprises est une discipline compliquée. Jadis carte de visite, parfois truc de vieux briscard pour s'échapper d'un label et mettre fin à un contrat mal négocié, l'exercice de style a souvent viré au n'importe quoi. Compilations hommages mal ficelées et déclarations d'amour souvent manquées. Même Iggy Pop ( Après) s'y est cassé les dents.
...