Comme en témoignent l'assistant vocal d'Alexa et le Reverse Image Search de Google, l'ouïe et la vue des intelligences artificielles se perfectionnent ces dernières années. Mais le sens du toucher n'avait jusqu'ici pas été exploré. Mené à l'Université de Californie à Berkeley, un projet de recherche de reconnaissance tactile robotique vient de livrer des résultats pour le moins stupéfiants dans ce domaine. Les départements d'ingénierie électrique et de sciences informatiques de l'institution ont ainsi mis au point une pince robotique reconnaissant des objets quand elle les agrippe. Aidé d'une micro caméra observant la déformation d'un gel collé au bout des doigts de la machine, l'algorithme qui a scruté 98 objets a trouvé la bonne réponse dans 64,3 % des cas. Un taux de réussite a priori peu fiable mais meilleur que celui de onze volontaires humains qui se sont prêtés au même défi ... À l'avenir, ce projet pourrait servir à identifier des objets difficilement visibles pour une caméra, dans des endroits confinés, comme une étagère d'entrepôt ou les ruines d'un bâtiment.

https://arxiv.org/pdf/1903.03591.pdf